Coronavirus : 130 étudiants mobilisés pour l’Afrique

Coronavirus : 130 étudiants mobilisés pour l’Afrique

Récit de l’exceptionnelle compétition 2020 pour laquelle les étudiants du M2 Expert en stratégie digitale de Digital Campus Paris ont démontré leur créativité et professionnalisme pour répondre au projet de ZeroCorona, une ONG digitale née il y a quelques semaines pour fournir du matériel médical à l’Afrique en urgence dans la lutte contre le coronavirus. 

 

Coronavirus : 130 étudiants mobilisés pour l’Afrique

Projet porté par : MOUSSOUS Amine - MARIGNALE Florence - MARTINEZ Laura -  LOBET  Clara - PELISSIER Marine - GROSJEAN Paola - CHERIF Fethi

 

Événements

08
Décembre

Conférence spéciale formation continue
de 17h00 à 19h00

S'inscrire

Nos rendez-vous d'admission se poursuivent sur place ou en vidéo-conférence.

Je prends rendez-vous

Origine du projet

À l’origine du projet ZeroCorona il y a Tangui Friant que nous connaissons bien à Digital Campus car il a déjà participé à notre journée Tech4change 2019 et qu’il est présent au comité de perfectionnement parisien de DC. C’est un fonceur qui est capable de fédérer autour de lui des talents, des idées, des grandes entreprises en un temps record. Il a déjà monté beaucoup de projets de start-up, des succès, des échecs aussi, mais il est convaincu qu’il peut jouer un rôle en rassemblant les talents et les moyens de la FrenchTech dans la lutte contre le corona. 

 

Quelques jours après le confinement, Tangui nous contacte, il a un nouveau projet : anticiper l’arrivée du virus sur le continent africain en équipant les structures sanitaires sur place avec précisément ce qui a pu manqué à d’autres pays : des respirateurs, des lits, des masques, du soutien !

 

Au même moment, Vincent Beracochea, responsable des projets à l’école, est sollicité par Isabelle Logeais qui anime l’incubateur IESA Incub’  pour organiser une compétition étudiante au bénéfice de la CPCCAF (Conférence Permanente de Chambres Consulaires Africaines et Francophones), dont le secrétaire général, Denis Deschamps, cherche une solution pour reporter online les événements annulés pour cause de crise épidémique. David Prud’homme, directeur de Digital Campus Paris propose alors à Vincent de rapprocher les deux initiatives. Pas gagné. Mais si ça marche, on réussira à faire un pont entre une initiative très hexagonale et le terrain.

Mise en place du brief dans l’urgence

Plusieurs réunions blackboards, Meet, Zoom, Whatsapp plus tard, alors même que le projet ZeroCorona ne cesse d’évoluer heure après heure, l’équipe pédagogique réussit à réaliser les ajustements nécessaires afin d’assurer aux étudiants des briefs précis et pédagogiquement adaptés. Deux pistes sont proposées aux étudiants : 

 

  • Comment impliquer un maximum de relais et de contributeurs pour apporter le meilleur soutien logistique au pays qui en feront la demande (Dans un premier temps pour le Bénin) ?

  • Créer une solution digitale pour former et guider les crieurs dans leurs missions.

 

Les briefs sont validés dans la nuit précédant le lancement de la compétition. Vincent, Gilles Juan, le directeur pédagogique, ont travaillé le week-end avec les porteurs de projet, Tangui et David Baruchel, l’un des fondateurs de StartTheF***up, agence conseil spécialisée dans l’accompagnement des projets digitaux à fort impact, pour trouver l’équilibre délicat entre l’ambition nécessaire du projet et des attentes réalisables en quatre jours pour les étudiants. L’équipe des formateurs* qui couvre toutes les spécialités (UX, développement, direction artistique, social media, webmarketing), emmenée par Ambre Lecerf, est briefée en amont également. 

 

À 9 heures, le lundi 20 avril, tout le monde est sur le pont, prêts just in time. 128 étudiants sont présents également. Ils connaissent leur groupe de travail depuis le vendredi. Ils sont impatients de se lancer. Deux petites heures de présentation et de questions, et c’est parti. Chaque équipe rejoint les salles virtuelles des enseignants qui doivent répondre à un feu nourri de questions, relayées aussi vers les porteurs de projet et l’équipe pédagogique. C’est intense, l’envie est importante, l’enjeu très fort, les étudiants veulent bien faire, il reste des questions, des imprécisions. Mais rapidement les équipes s’organisent et le travail débute. 

 

Pendant cette semaine, les formateurs vont accompagner, rassurer, recadrer, encourager les initiatives, la créativité. Ils débriefent chaque soir sur le suivi des groupes, partagent leurs problèmes, cherchent ensemble des solutions, pour aider les élèves à avancer.

Ne rien lâcher, tout donner

Avant d’évoquer la qualité des projets présentés par les étudiants, il faut rappeler le contexte. La compétition des experts en stratégie digitale c’est le dernier workshop d’un cycle de 6 années. Les élèves savent que c’est le dernier, et c’est pour eux la plus belle occasion de montrer ce qu’ils savent faire, de se retrouver et de répondre à la demande d'un client prestigieux. La compétition intervient également au moment où les étudiants entrent dans la dernière ligne droite  de leur projet de diplôme, le DC Start sur lequel ils travaillent depuis un an et qu’ils présenteront en septembre prochain. Tout ça contribue à faire encore monter la mise. 

Coronavirus : 130 étudiants mobilisés pour l’Afrique
Projet porté par DENY Cyril - HATILIP Stessy - Begaliyeva Kamila - Charlène Michalski - Mani EK Kim Conny - Harhad Lehna

 

La réponse à un brief de compétition comprend une recommandation stratégique articulée avec les spécialités suivies par les étudiants : un travail sur l’identité visuelle, les pictos, les logos, l’interface utilisateur (UI) mais aussi une analyse du besoin de l’usager, des parcours utilisateurs, des tests, une démarche UX complète, une stratégie de communication et de marketing qui implique les réseaux sociaux et tous les leviers de conquête, tout ça reposant sur une conception technique sans faille avec des développements Web ou en application, des fonctionnalités, des passerelles avec d’autres applications ou plateforme. Un travail qui peut prendre des semaines pour une agence et que les étudiants doivent aboutir en 4 jours et… 4 nuits. 

 

Pour réussir une semaine de compétition, il faut trouver rapidement le concept, comprendre en profondeur le sujet, les besoins des utilisateurs, anticiper les écueils, coordonner le travail de chacun, faire des points réguliers, gérer les crises, les problèmes techniques et… le confinement qui a rendu les conditions de travail en équipe exceptionnellement difficiles. Mais quelques soient les tensions et les difficultés, l’heure du rendu est fixée au jeudi soir minuit.

Les jeunes professionnels au rendez-vous

Et le jour et à l’heure dits, vingt projets ont été postés sur les serveurs (qui ont explosé leur capacité dans la nuit). Quelques minutes avant l’ouverture des débats, le jury se salue sur blackboard. Il est constitué des intervenants et des porteurs de projet. Dès la première présentation, le ton est donné, tout y est. La hauteur de vue, l’engagement, la justesse de l’analyse, le déroulé complet, excellent niveau de rendu, créativité, audace. Et toute la matinée, à raison de 25 minutes par groupe, les élèves font la démonstration de leur professionnalisme, de leur rigueur, de leur sens de l’écoute, d’une réelle pugnacité et d’un niveau d’ensemble remarquable. Et surtout, chaque projet est différent, toujours pro mais chaque fois avec un angle et un concept nouveau. 

 

Sortir de sa zone de confort dit l’un d’eux, aller à la rencontre des utilisateurs sur le terrain, comprendre ce qui encourage le don, mettre en place des mécaniques de propagation sur les réseaux sociaux, façonner des concepts qui génèrent du buzz, de la visibilité, développer en quelques heures des applications qui doivent tourner sans connexion stable, ni capacités mémoires suffisantes, identifier les codes visuels adaptés, inventer des parcours utilisateurs qui englobent une problématique sanitaire et la mise en avant d’un influenceur. 

 

Le jury en témoigne par ses questions. David Baruchel interroge chaque détail de chaque projet, car il veut tout comprendre, tout savoir, chaque démarche recèle un enseignement nouveau, quelque chose à reprendre pour réussir l’opération ZeroCorona. Tangui Friand est lui étonné par l’engagement des groupes. C’est un énorme travail qui a été fourni par tous durant une semaine. Mais c’est également une très grande satisfaction de voir le résultat, le professionnalisme de part et d’autre, et la qualité des échanges. 

 

*Professeurs intervenants sur la compétition : Ambre Lecerf, Marie Aumont, Farah Gahfif, Richard Carlier et  Romain Cuisinier. 

Tangui Friant, fondateur de Zerocorona.org

"Vous avez fait une entrée triomphale dans l’aventure Zerocorona.org. Vous nous donnez une force inépuisable. Merci à tous les étudiants, à toute l’équipe pédagogique et au terrible, David Baruchel ! Je vous adresse au nom de tout le collectif (dont vous êtes membres) notre estime et nos remerciements”

Marie Aumont, intervenante en design graphique

"Les étudiants ont relevé un challenge complexe, accentué par le peu de moyens de production qu’impliquent une situation de confinement. Ils ont redoublé de créativité pour présenter des solutions inattendues !"

Les différentes réalisations

Projet porté par : Sadi Reda - Ranchithakumar Nisanth - CARLIER Fanny

Projet porté par : Sadi Reda - Ranchithakumar Nisanth -  CARLIER Fanny

Projet porté par : OUZENANE Chloé - DE SOUSA Alice - Achraf ABDOU - Martinez Tom - Fernandes Kévin - Takougnadi Tan-mba - Astasia Belshaw

Projet porté par : OUZENANE Chloé - DE SOUSA Alice - Achraf ABDOU - Martinez Tom - Fernandes Kévin - Takougnadi Tan-mba

Projet porté par : NGUYEN Cécile - MONTICONE Kévin - MARCHAND Flavian - AUDOUIN Clément - GAUTHIER Clémentine - HOYEK Solenn

Projet porté par : NGUYEN Cécile - MONTICONE Kévin - MARCHAND  Flavian -  AUDOUIN  Clément - GAUTHIER  Clémentine - HOYEK Solenn

Projet porté par : COLIN Dorian - TURP George - PEPIN Carole - Oufkir Abdellatif - ANGOT Mathilde

Projet porté par COLIN Dorian - TURP George - PEPIN Carole  - Richard July - Oufkir Abdellatif - ANGOT Mathilde

Projet porté par : OUZENANE Chloé - DE SOUSA Alice - Achraf ABDOU - Martinez Tom - Fernandes Kévin - Takougnadi Tan-mba

Projet porté par : OUZENANE Chloé - DE SOUSA Alice - Achraf ABDOU - Martinez Tom - Fernandes Kévin - Takougnadi Tan-mba

Projet porté par Clarence DUFOURNET - Albert DUPOUY- Andrew KEARNS - Julie VANRENTERGHEM - Camille JENTGEN - Benjamin CHOLLET - Julian GIRAUDON

Projet porté par Clarence DUFOURNET -  Albert DUPOUY-  Andrew KEARNS - Julie VANRENTERGHEM - Camille JENTGEN - Benjamin CHOLLET - Julian GIRAUDON

Projet porté Eddy VILUS - Mélanie MIQUET - Mathilde GUILLET - Charline BACLET - Clément BRINGUIER - Naïda MEFTAH - Estelle DEMOUGIN

Projet porté Eddy VILUS - Mélanie MIQUET - Mathilde GUILLET -  Charline BACLET - Clément BRINGUIER - Naïda MEFTAH - Estelle DEMOUGIN

Projet porté par : Daglar Seda - Anjuère Corentin - Truong Viviane - Couturier Agathe - Samy Stéphanie

 

Projet porté Daglar Seda - Anjuère Corentin - Truong Viviane - Couturier Agathe - Oufkir Abdellatif - Samy Stéphanie

L’actualité de Digital Campus Paris

rentree decalee web
Actualité

Rentrée décalée
Se réorienter en février 2021

23 Octobre 2020
L’école des Digital Change Makers déménage !
Actualité

L’école des Digital Change Makers déménage !

29 Août 2020
Embaucher des étudiants en alternance
Actualité

Embauchez des étudiants en alternance jusqu’à bac +5 grâce à l’aide exceptionnelle de l'Etat élargie !

27 Juillet 2020

Voir toute l'actualité